Jaguar Type E roadster 70

Restauration Jaguar Type E série 2 OTS 1971 – Vin 2R14372

Nous récupérons cette Type E partiellement démontée. La caisse, avant sablage, parait exceptionnellement bien préservée !. Aucune trace de la corrosion habituelle sur les planchers et bas de caisse. L’auto est quasi complète. L’ensemble moteur/boite a déjà été déposé. Le reste du démontage commence…

Démontage facile, ça nous change de d’habitude….  Les tours Eiffel, malgré un état visuel correct, seront remplacées. A ce titre, dans le cadre d’une restauration, TOUJOURS remplacer les tours Eiffel par des neuves ! Nous avons dans le passé radiographié des tours Eiffel, visuellement en bon état, et avons été surpris par leur corrosion interne. N’oubliez pas que ces tubes fragiles soutiennent le train avant et le moteur !

La caisse passe au sablage. Le sablage confirme notre examen initial. Aucune corrosion ! Planchers, bas de caisse, bouche de capot, tout va rester d’origine. Le seul bémol à ce tableau idyllique est une trace de choc à l’arrière gauche. Le bandeau arrière sera remplacé.

Direction la carrosserie. Le bandeau arrière est remplacé. La caisse est planée et apprêtée. Les jours de portes et de capot sont réglés. Reste à déterminer la couleur ?

Cette Type E est sortie d’usine en “Primerose Yellow”, un jaune pastel que l’on retrouve aussi chez d’autres marques anglaises ( et américaines ). Mais notre client ayant déjà eu une Type E coupé de cette couleur, il choisit une autre teinte. Bien évidement, son choix se porte sur une teinte d’origine Jaguar, disponible à l’époque sur les Type E.  Alors ? Et bien ce sera l’Opalescent Dark Green ! Un très beau vert foncé métallisé, pas très courant mais  qui change du sempiternel Bristish Racing Green ( qui lui n’est pas métallisé ).

Pendant ce temps, nous nous occupons de la mécanique. A ce titre, vous trouverez dans la rubrique “Atelier” puis “mécanique”, le détail, pas à pas, de la remise en état du célébre moteur XK, ici dans sa version 4.2 L  ( longs goujons série 2 ). Préparation “Fast road” au menu avec culasse préparée, arbres à cames spéciaux, pistons haute compression, volant moteur allégé. Pour la boite de vitesse, le choix se porte sur une boite 5 Tremec. D’origine américaine, on trouve cette boite de vitesse sur les Mustang modernes ( entre autre ). Ces boites sont très agréables à utiliser et une version a été spécialement modifiée pour se monter dans le Type E

Vient la remise en état du train arrière ( I.R.S). Compte tenu de la modif boite 5, il est décidé de conserver le rapport court en 3.54. Toutes les pièces peintes de l’I.R.S sont passées en époxy. Amortisseurs GAZ réglables et bien sur tous les roulements et silent blocs sont remplacés par des éléments neufs. Idem pour les étriers de freins, entièrement reconditionnés avec leur système de freins à main et les disques

Après le train arrière, le train avant. Tous les éléments ont été microbillés et traités comme à l’origine. Une assistance de freinage de V12 ( reconditionnée ) remplace le modèle 4.2 L classique, plus petit. Dans un souci de sécurité, les freins avant passent en 4 pistons ventilés

La caisse de retour en atelier, le remontage peut commencer….

Menu