Eleanor le retour

Qui n’a pas rêvé de jouer les Nicolas Cage dans le film 60 secondes Chrono ?

Un de nos clients, ayant suivi nos deux précédentes réalisations, à décidé de sauter le pas et c’est avec grand plaisir que nous nous lançons avec lui dans cette aventure. La mission première est bien entendu de trouver la nouvelle star… Cette quête du St Graal nous est confiée et c’est en Californie que nous trouvons la base idéale : Une Mustang Fastback 68 !

Passablement défraichie mais dans un état de carrosserie très correct. Pas de planchers ni de longerons à changer , ailes arrière correctes, on valide le deal et on ramène le tout à l’atelier

Le démontage commence et….les commandes de pièces s’enchainent. Comme d’habitude, le choix du kit est primordial. Attention aux kits de chez “pas cher”. L’erreur peut couter un bras !

Capot en hélice d’avion, contours d’extensions d’ailes approximatifs et c’est la facture du carrossier qui s’envole.

Coté mécanique, le choix se porte sur un stroker 331 ci. Culasses alu, bien entendu, bielles et vilebrequin en acier 4340, pistons forgés, arbre à cames rollers, ….une Eleanor quoi ? La puissance maxi n’est pas forcément le but recherché ici car notre client a déjà dans son garage une arme fatale est la personne d’une Nissan GTR boostée. Heureux homme…. La puissance théorique de notre bouilleur va se situer aux alentours de 350 cv, accouplé à une Tremec 5 vitesses. Avec un rapport de pont de 3.80,…ce devrait le faire ?

Pendant que la caisse part se faire une beauté, nous attaquons la mécanique…

Menu