Mustang cabriolet 1969

Nous accueillons dans notre atelier une Mustang cabriolet de 1969. Son propriètaire, qui la possède depuis une vingtaine d’années, y est trés attaché… Il habite en bord de mer et au fil du temps cette Mustang a de plus en plus de mal à supporter l’air marin.

Le premier diagnostic est sévère. Cette voiture est aujourd’hui dangereuse à la conduite. Les longerons arrière sont fortement corrodés ainsi que les bas de caisse ( structurels sur le cab ) et les planchers. Son propriètaire veut profiter de ces interventions, incontournables pour les soubassements pour refaire aussi la carrosserie. On trouve de la corrosion perforante tout autour de la voiture…. Portes, ailes, panneau arrière,…peu de pièces ont été épargnées.

Aprés démontage, il s’avaire que la structure même de l’auto est attaquée. Planchers, longerons arrière, portes, ailes avant et arrière, capot….la rouille s’est installée partout . La première étape est la réfection de la structure.

Présentation des nouveaux planchers et longerons avant soudage

Planchers remplacés avec, même si l’on s’éloigne de l’aspect d’origine, une légère couche d’antigravillonnage

Remplacement du bandeau arrière Les ailes arrière ne sont pas en reste

Les portes, dont il a fallu refaire la structure internees avant de poser la partie exterieure…neuve

Les deux coins d’ouverture de malle arrière étaient complètement transpercés par la rouille….

Le panneau arrière soudé L’aile arrière gauche nécessite un patch

Les ouvrants sont poncés et préparés avant la peinture

Bien le tour du compartiment moteur. Il est dégraissé, puis sablé

Avant….après

Les tours de suspension ont déjà été réparées. Les soudures grossières sont meulées et un joint vient finir le job.

Une fois les travaux de carrosserie terminés, la voiture est repeinte de sa couleur d’orgine Candy Apple Red. Le moteur d’origine, parti en retraite, est remplaçé par un 302 roller équipé de culasse fonte ROUSH. Le tout est coiffé d’un vaporisateur Edelbrock Performer 600 cfm et de sa pipe ad hoc. Une fois rodé, il doit développer dans les 300cv, puissance largement suffisante pour un cabriolet…
Vu de dessous, le cab a fière allure et est paré pour les 40 prochaines années ! La sellerie est refaite en rouge, selon le choix de son propriétaire et la capote, bien fatiguée est remplacée par une toute nouvelle ( avec des joints et des cables neufs, oui m’sieur ! )

Cerise sur le gateau, nous sommes chargés de ramener le cab 69 par la route à son propriétaire qui habite….en Corse ! Y a pire comme punition et c’est avec grand plaisir que nous prenons la route jusqu’à Nice pour embarquer vers l’Ile de beauté. Les retrouvailles entre l’auto et son propriétaire ( qui la possédait depuis presque 20 ans ! ) furent à la hauteur de l’évènement et nous rentrons à la maison en pleine forme, bronzés et prêt à attaquer d’autres projets…

Menu